Test Sonoro Meisterstück : la mini chaine Hi-Fi connectée multifonction qui réussit une synthèse idéale

0 60


Inscrivez-vous à la lettre d’information La quotidienne pour recevoir nos toutes dernières Actualités une fois par jour.
Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Les experts du passé : le carnyx, un curieux instrument de musique gaulois
  Le carnyx est un étrange instrument de musique gaulois. Seuls quelques rares exemplaires ont survécu jusqu’à notre époque. Dans cet épisode des Experts du passé, les scientifiques de l’Inrap vont tenter d’en créer une reproduction. 

Si, comme l’auteur de ces lignes, vous appréciez la flexibilité de la musique en streaming mais vous vous désolez de savoir votre collection de CD audio reléguée dans des cartons au fond du garage, le test que nous vous proposons de découvrir devrait éveiller votre intérêt. Il s’agit de la Meisterstück de Sonoro, une chaîne Hi-Fi compacte connectée, qui réunit un lecteur de CD classique, un tuner FM/Dab, DAB+ ainsi que les services streaming et l’accès aux radios Internet.

Sur le papier, la proposition se veut idéale pour ceux qui n’ont pas envie de se cantonner à une seule source. Mais la qualité et la simplicité d’utilisation sont-elles au rendez-vous ? Pour le savoir, nous avons passé plusieurs semaines à essayer la Sonoro Meisterstück.

Design élégant, finition haut de gamme

Au déballage, la Meisterstück nous a d’abord surpris par son poids (9 kg) et ses dimensions généreuses (570 x 165 x 262 mm). À l’heure des enceintes sans fil connectées compactes qui cherchent à se faire oublier, voilà qui a de quoi surprendre. Et pourtant, ce sont là des qualités primordiales dans l’univers de la Hi-Fi auquel ce système audio se réfère, aussi bien dans sa conception que sa finition.

 La Meisterstück a un style sobre et élégant. © Marc Zaffagni

La Meisterstück est conçue à partir d’un caisson en bois, matériau de référence pour une restitution audio optimale. Elle repose sur quatre pieds qui jouent un double rôle : neutraliser les vibrations parasites et ménager l’espace nécessaire au travail du caisson de basses logé sous l’appareil. Le style joue la carte de l’épure et de la sobriété, avec des lignes simples et douces.

En façade, les deux grilles en aluminium des haut-parleurs encadrent une platine du même métal qui accueille tous les boutons de commande ainsi que l’écran couleur 2,8 pouces bien lisible. L’ajustement des éléments est impeccable, pas de jour disgracieux ni de jeu sous les doigts. Chaque bouton, de même que les bords de la platine, sont chanfreinés, ce qui témoigne d’une attention aux détails élevée de la part du fabricant. La Meisterstück est un bel objet que l’on a plaisir à exposer.

Plusieurs finitions en « laque piano » ou en noyer naturel sont proposées, ce qui permet à chacun de trouver le style qui s’adapte le mieux à son intérieur. Notre exemplaire de test, blanc brillant et argent, met parfaitement en valeur l’esthétique minimaliste de la Meisterstück. Le toucher des surfaces, la manipulation des boutons procurent une sensation de qualité digne de l’univers de la Hi-Fi. En allemand, Meisterstück signifie « chef d’œuvre ». Si le terme est sans doute excessif pour qualifier la finition de cette chaine Hi-Fi, la qualité perçue est clairement haut de gamme et à la hauteur du tarif demandé.

Une connectique archi complète

Dire que Sonoro a poussé au maximum la recherche de polyvalence n’est pas exagéré. En témoignent les connectiques physiques et sans fil qui ne laissent rien au hasard : port USB avec fonction de charge, prise réseau RJ45, entrée RCA, entrée auxiliaire 3,5 mm, entrée numérique optique, sortie ligne RCA, prise casque en façade, antenne FM/DAB/DAB+, antenne Wi-Fi.

Pour la partie sans fil, la Meisterstück est compatible Wi-Fi 802.11 a/b/g/n bi-bande 2,4 et 5 GHz. Elle prend également en charge le Bluetooth aptX (codec qui améliore la qualité du streaming) bidirectionnel, ce qui permet de lire de la musique depuis son smartphone mais aussi connecter un casque ou des écouteurs sans fil à la chaine Hi-Fi.

La Meisterstück propose une connectique des plus complètes. © Marc Zaffagni

L’ensemble se pilote soit depuis la télécommande fournie (bien agencée et agréable à utiliser), soit via un smartphone en installant l’application Undok (Android et iOS) qui concentre toutes les sources disponibles. On peut également intervenir directement sur la Meisterstück à l’aide des boutons dédiés à chaque source, mais c’est la solution la moins pratique.

La télécommande de la Meisterstück est bien conçue. © Marc Zaffagni

Streaming facile

Outre les CD (mais aussi les CD-R, CD-RW, MP3-CD, WMA), la Meisterstück permet d’accéder à 25.000 stations de radio Internet, à la radio FM classique et numérique DAB+ ainsi qu’aux services de streaming de musique Amazon Music, Deezer, Qobuz, Napster, Spotify et Tidal.

Avec Spotify, la lecture en streaming se pilote directement depuis l'application native. © Marc Zaffagni

Spotify et Amazon Music proposent une fonction qui reconnaît tout appareil audio connecté au même réseau Wi-Fi. Depuis l’application mobile de l’un de ces deux services, il suffit de sélectionner la Meisterstück dans la liste des appareils disponibles et de lancer la lecture. C’est très simple et l’on conserve ses habitudes en demeurant dans les applis natives.

© Marc Zaffagni

Pour le reste (autres services de streaming, radios FM, radios Internet, DAB+, contenus en local), il faut passer par l’application Undok qui transforme le smartphone en télécommande pour toutes les sources, y compris la lecture de CD. L’interface est claire et plutôt facile à prendre en main malgré la multitude de sources disponibles.

Par exemple, la navigation sur la bande FM se fait à l’aide d’un curseur que l’on déplace du doigt mais l’on peut également effectuer une recherche nominative. En revanche, la navigation dans les services de streaming qui ne disposent pas de la connexion directe peut être un peu plus fastidieuse, notamment lorsqu’il s’agit d’effectuer une recherche. Mais, dans l’ensemble, nous tirons un coup de chapeau à Sonoro pour avoir réussi à créer une expérience d’utilisation simple et agréable malgré la multiplicité des sources.

L'application Undok transforme le smartphone en télécommande. Elle est remarquablement bien conçue. © Marc Zaffagni

Une configuration audio soignée et puissante

L’exigence apportée à la finition de la Meisterstück se retrouve dans sa configuration audio avec : deux tweeters de 0,75 pouce pour les aigus, deux haut-parleurs de 3 pouces pour les médiums, 1 caisson de basses de 5 pouces caché sous la Meisterstück avec son évent. Chacun bénéficie de son amplificateur de classe D pour une puissance totale de 140 W RMS. Il est possible de régler le niveau des aigus et des basses depuis la télécommande ou d’activer l’un des préréglages d’égalisation (bémol, pop, rock, jazz et classique) dans les paramètres de l’appareil.

Le caisson de basses et son évent. © Marc Zaffagni

Un son riche et équilibré

Autant le dire sans détour, la Meisterstück nous a procuré beaucoup de plaisir d’écoute. Le rendu global est bien équilibré, chaleureux et suffisamment dynamique. Qu’il s’agisse d’un CD ou de streaming, le son est détaillé et la séparation stéréo efficace. Les basses ont une belle profondeur sans se montrer trop envahissantes, même si personnellement, nous les avons légèrement réduites. Petit conseil pratique : il faut veiller à installer la Meisterstück sur un meuble ou un support bien stable et éloigné d’objets ou bibelots susceptibles de conduire les vibrations des basses et de provoquer des bruits parasites.

© Marc Zaffagni

La netteté est très appréciable lorsque l’on écoute la radio ou un podcast, avec une mise en avant des voix judicieuse. Coté puissance, notre Meisterstück a parfaitement empli la pièce d’une trentaine de mètres carrés dans laquelle nous l’avons testée. Elle pourrait sans mal monter les watts pour mettre l’ambiance lors d’une soirée festive entre amis. Musique classique, jazz, rock, électro, hip-hop… Nous avons parcouru la plupart des genres musicaux en éprouvant la même satisfaction.

Quel plaisir que de pouvoir ressortir ses CD des cartons ! © Marc Zaffagni

L’avis de Futura

La Meisterstück est une belle découverte. Là où nombre de chaînes stéréo multifonction se sont égarées dans des propositions incomplètes ou des interfaces « usine à gaz », elle offre une polyvalence et une facilité d’usage impressionnantes. Certes, son tarif de plus de 1.000 euros en fait un produit haut de gamme, mais la dépense est amplement justifiée. La Meisterstück est un excellent choix pour les amateurs de musique qui recherchent une solution à la fois esthétique et complète pour profiter de leur discothèque physique et numérique.

On aime

  • La qualité de fabrication
  • La polyvalence de la connectique et des sources
  • La facilité d’usage
  • Le son excellent

On aime moins

  • Le prix
La note de Futura

OFFRE SPÉCIALE : abonnez-vous à notre média pour une durée de 3 mois et recevez le Mag Futura en cadeau !*

Je profite de l’offre dès maintenant 
*Offre valable pour toute nouvelle souscription de 3 mois à l’offre “Je participe à la vie de Futura” sur Patreon. 

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Leave A Reply

Your email address will not be published.